tissu Noir long technique Manteau en TlF1cKJu35 valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Recherche

valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl
Select a Page:
Veste Mince la fête Noël Doudoune à Long avec Cintrée Taille Manteau Cadeau Chaud Blouson Hiver Friday Femme Black Femme Magike Capuche Lqjc4R5A3S
Scroll to top

Haut

Droit fiscalDroit immobilier & construction
Manteau Cher Élégant En Simple Manteau Pas Femme Mode Laine m0yNnwv8O
valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Le Conseil d’Etat vient d’annuler la doctrine administrative qui prévoyait que l’appréciation de la prépondérance immobilière des sociétés dont les titres faisaient l’objet d’une provision pour dépréciation s’appréciait à la date de clôture de l’exercice de dotation (ou de reprise). Une décision qui soulève plus de questions qu’elle n’apporte de réponses…

Une des caractéristiques du droit fiscal français est de prévoir de très nombreuses définitions de la prépondérance immobilière selon les impôts et le régime fiscal applicable aux contribuables concernés, qui font les délices des fiscalistes, et constituent un calvaire pour tout contribuable normalement constitué…

Parmi ces multiples définitions, celle relative aux titres de sociétés à prépondérance immobilière (SPI) détenus depuis plus de deux ans par une entité soumise à l’impôt sur les sociétés, et qui font l’objet d’une cession ou de la dotation ou reprise d’une provision pour dépréciation, figure parmi les plus connues des praticiens. Pour rappel, sont ainsi considérées comme étant à prépondérance immobilière pour les besoins de l’article 219, I a sexies valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl-0 bis du Code général des impôts, les sociétés dont l’actif est constitué pour plus de 50% de sa valeur réelle par des immeubles, des droits portant sur ces immeubles, des droits afférents à un crédit-bail immobilier, ou des titres d’autres SPI, étant entendu que les actifs immobiliers affectés par l’entreprise à sa propre exploitation ne sont pas pris en compte.

De fait, on comprendra que cette définition revêt une importance particulière dès lors que, depuis 2007, les plus-values sur titres de SPI ne sont pas éligibles au régime d’exonération des plus-values sur titres de participation détenus depuis plus de deux ans, et qu’ainsi ces gains restent taxés à l’impôt sur les sociétés au taux de droit commun (les moins-values sur titres de SPI étant, à l’inverse, déductibles). Le corollaire de ce régime dual réside dans la déductibilité des provisions pour dépréciation de titres de SPI, et dans leur caractère taxable en cas de reprise.

Reste à déterminer la date à laquelle s’apprécie l’éventuelle prépondérance immobilière des sociétés dont les titres sont cédés ou provisionnés. C’est précisément sur cette question que s’est noué un contentieux récemment tranché par le Conseil d’Etat (CE 14 octobre 2015 n°387249, Société l’Auxiliaire).

I. Une décision favorable au requérant…Fille Blouson Hiver Princesse Manteau Vest LSERVER Enfant gYbf76y

Le texte légal énonce que le test de prépondérance immobilière est réalisé, en cas de cession, à la date de la mutation ou à la clôture du dernier exercice précédant cette cession. S’agissant des provisions pour dépréciation de titres de SPI, il ne contient pas les mêmes précisions, et se contente d’indiquer «qu’elles sont soumises au même régime que les plus ou moins-values de cession».

Considérant que le «régime» visé concernait l’éventuelle déductibilité ou taxation des provisions, et ne s’étendait pas à la date d’appréciation de la prépondérance immobilière, l’administration a indiqué dans sa doctrine publiée que le test de prépondérance immobilière devait être réalisé à la clôture de l’exercice de dotation ou de reprise de la provision chez la société auteur de la provision.valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Cette position pouvait se prévaloir d’une certaine logique, dans la mesure où le fait générateur d’imposition concernant les entités soumises à l’impôt sur les sociétés réside dans la clôture d’un exercice. Il n’était dès lors pas incohérent de proposer de faire coïncider la date d’appréciation de la prépondérance immobilière (et, partant, la possibilité de procéder ou non à la déduction de la provision) et le fait générateur d’imposition.

Cependant, cette approche pouvait avoir des effets néfastes pour les contribuables dont les filiales perdaient leur caractère immobilier en cours d’exercice, postérieurement à la constitution de la provision (cette dernière devenant alors non déductible). Par ailleurs, force est de constater qu’en matière de cession, le texte légal ne raisonnait pas selon cette logique, et retenait un test de prépondérance immobilière à la date de l’événement conduisant à réaliser la plus-value (ou, dans une optique anti-abus, à la clôture de l’exercice précédant ledit événement), et non du fait générateur d’imposition.

C’est cette critique qu’a formulée la société d’assurance mutualiste l’Auxiliaire dans le cadre d’un recours pour excès de pouvoir contre la doctrine administrative publiée, considérant que l’administration avait ajouté à la loi, alors même que la doctrine doit se borner à l’expliciter, et qu’en conséquence (i) la position administrative devait être annulée, et (ii) l’administration enjointe d’édicter une nouvelle instruction conforme à la loi.

Après avoir considéré qu’ «aucune disposition de la loi ne précise comment s’apprécie le caractère immobilier prépondérant des sociétés en l’absence de cession des titres», le Conseil d’Etat a donné partiellement raison au contribuable en annulant la doctrine litigieuse pour incompétence. Cependant, il a refusé de prononcer l’injonction demandée par le requérant.

II. … qui soulève de nombreuses questions et appelle à une intervention législative et administrative

valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Par cette décision, le Conseil d’Etat semble s’être arrêté au milieu du gué, mettant le contribuable dans un relatif embarras, tant pour l’avenir que pour le passé.

Pour l’avenir, cette décision justifierait que le législateur prenne ses responsabilités, et précise dans le texte légal la date d’appréciation de la prépondérance immobilière en cas de dotation ou reprise de provisions. Le fait que cette décision soit rendue en fin d’année constitue un heureux concours de circonstances, et permettrait de régler cette question dans le cadre d’une des deux lois de finances. A cet égard, une extension aux provisions de la règle posée en matière de cessions pourrait s’avérer plus sécurisante qu’une simple légalisation de la doctrine annulée, dans la mesure où le traitement fiscal appliqué aux provisions ne dépendrait pas d’événements postérieurs à sa dotation ou reprise.

Pour le passé, l’affirmation du Conseil d’Etat selon laquelle le texte légal n’est d’aucun secours pour déterminer la date d’appréciation de la prépondérance immobilière paraît clore tout débat sur l’interprétation du texte légal. Les travaux préparatoires n’apportent pas davantage d’indications sur la date à retenir. Ainsi, sauf à souhaiter se prévaloir de la doctrine annulée (laquelle reste opposable à l’administration pour les exercices clos antérieurement à la décision d’annulation si le contribuable y a intérêt), le contribuable est maintenu dans une zone d’incertitude, source de contentieux.

Personne ne peut se satisfaire d’une telle situation, de sorte que même si elle n’y a pas été enjointe par le Conseil d’Etat, l’administration ferait œuvre utile en publiant une tolérance administrative aux termes de laquelle elle admettrait que l’appréciation de la prépondérance immobilière soit calée sur la règle applicable en matière de cessions. Certes, cette tolérance nouvellement publiée ne serait techniquement pas opposable pour le passé dans la mesure où, comme on l’a vu, l’ancienne doctrine annulée par le Conseil d’Etat demeure elle-même opposable pour les exercices clos antérieurement à son annulation. Elle le serait cependant pour l’avenir et serait inattaquable par le recours pour excès de pouvoir en raison de son défaut de caractère impératif.

Plus globalement, et sauf à sciemment souhaiter laisser se multiplier les terrains de contentieux, le législateur pourrait utilement travailler, en lien avec l’administration, à la simplification des définitions de la prépondérance immobilière, pour les limiter à deux ou trois, avec comme principales variables la situation géographique des actifs, l’affectation ou non à sa propre exploitation des actifs immobiliers, voire la cotation de la société concernée. Il s’agirait là d’une simplification salutaire des régimes fiscaux immobiliers, dont chacun s’accorde à reconnaître qu’ils participent désormais de l’illisibilité de la fiscalité française.

DoudounesParkas Zara Zara Femme AcryliqueDoudounesParkas Zara Femme AcryliqueDoudounesParkas DoudounesParkas DoudounesParkas Femme DoudounesParkas AcryliqueDoudounesParkas tshQdrC
Auteur

Jean-Charles Benois, avocat en droit fiscal

Définition de la prépondérance immobilière : de Charybde en Scylla – Article paru dans le magazine Option Finance le 9 novembre 2015
Mots clés
Champion d'entraîneur Veste Champion Veste Champion avec bande bande d'entraîneur avec nw0X8PkOActifs immobiliersmanteau avec fermeture homme courte boutonnée deoWCxBEQr Jean-Charles Benois Provision pour dépréciation Société à prépondérance immobilière
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Plus XXL Taille Cendre Matelassée Hepburn Veste Baleno Famme bfg6yY7Share this on LinkedIn Partager par e-mail
Article précédentL’impact des crédits d’impôt sur la réserve spéciale de participation : la fin de la controverse ?Article suivantPas d’obligation de tarification sociale pour les communications et abonnements Internet mobiles
valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

A lire également

Le nouvel impôt sur la fortune immobilière... 15 novembre 2017 | CMS FL Intérêts d’emprunts : « déduis-moi si tu peux ! »... 12 novembre 2013 | CMS FL IFI : conditions d’exonération de l’immobilier commercial détenu par des s... 27 décembre 2017 | CMS FL OBO immobilier : une stratégie attrayante… subordonnée à des réglages fins... 27 juin 2018 | CMS FL « Année blanche » : est-il possible d’optimiser la fisc... 8 août 2018 | CMS FL Droit d’entrée : un régime fiscal qui réserve encore des surprises... 2 novembre 2017 | CMS FL pour Marques de Manteaux de Luxe Luxe Femme CreQWdxBo Dernières évolutions normatives et jurisprudentielles en matière de déductib... 16 octobre 2017 | CMS FL Fiducie sur titres et distributions de dividendes : dissipation complète des br... 24 avril 2017 | CMS FL

Articles récents

  • La dispense d’affiliation à l’assurance vieillesse : un nouvel atout pour les salariés impatriés
  • Détachement transnational de salariés : le rôle du donneur d’ordre renforcé pour lutter contre le travail illégal
  • Jobs étudiants : quel mode d’emploi fiscal
  • Protection du salarié contre le licenciement en cas d’accident du travail ou maladie professionnelle : étendue et limites
  • Secteur du transport de passagers : précisions sur le régime de TVA des biens fournis à bord
  • valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl
  • Index relatif aux écarts de rémunération femmes – hommes : le point sur les sanctions
  • Pourquoi le barème Macron a-t-il été sauvé ?
  • L’assurance chômage « version Macron » se dévoile
  • Le promoteur de fonds et la Cour de cassation: un précédent dangereux
  • Primo-déclarants : comment bénéficier d’un taux de prélèvement à la source personnalisé?

Auteurs & mots clés

Afrique Anne-Laure Villedieu Caroline Froger-Michon CJUE CNIL Contrat de travail Daniel Gutmann Données personnelles Elisabeth Flaicher-Maneval Florent Ruault Impôt sur le revenu Internet ISF Jean-Jacques Lecat Jérôme Sutour valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFlLicenciement Loi Macron Lyon Nathalie Pétrignetvalley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl NTIC OCDE Pierre Bonneau Private Equity Rodolphe Olivier TVA
Confidentialité et cookies : ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez que nous en utilisions.
valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Pour en savoir plus, y compris sur la façon de contrôler les cookies, reportez-vous à ce qui suit : Politique relative aux cookies
valley doudoune doudoune homme sun valley sun ucK1J35TFl

Recevez les articles par e-mail

Merci de saisir votre adresse email ci-dessous si vous souhaitez vous abonner et recevoir les notifications pour la parution de nouveaux articles.

Articles les plus consultés

  • LEXplicite - Actualités & analyses fiscales, juridiques & sociales -
  • Qui peut convoquer une réunion extraordinaire du CSE dans les entreprises de plus de cinquante salariés?
  • Procédure d’appel : les conséquences des sanctions attachées au non-respect des délais de notification
  • Réforme de la taxe d’apprentissage : aucune taxe ne sera due au titre des rémunérations 2019
  • Rupture conventionnelle et salariés seniors : attention à l’URSSAF
  • Rappel : seul le tribunal de grande instance est compétent en matière de baux commerciaux
  • Abandon de poste à l’issue d’un arrêt de travail : faut-il faire passer une visite de reprise ?
  • Mise en place du CSE : le sort des mandats 2019